tot group burkina faso - menor

Formation de formateurs au Burkina Faso

Le DiMSUR et l’ONU-Habitat étaient à Ouagadougou pour la première formation de 2017

Février 2017 – L’équipe du DiMSUR et ONU-Habitat a réalisé la première formation de formateurs à Ouagadougou, au Burkina Faso, du 31 janvier au 3 février, afin de préparer les participants à mettre en œuvre l’outil de planification d’actions pour la résilience urbaine (CityRAP) dans leurs municipalités. Le programme de renforcement des capacités, mené sur 4 jours, permettra aux participants locaux de planifier des actions pour réduire progressivement le risque de catastrophe et de renforcer la résilience urbaine dans leurs communautés.

Une participante présente les résultats des activités de groupe et simulations.

Trente-deux (32) professionnels du Burkina Faso ont reçu une introduction aux connaissances théoriques et pratiques pour conduire la mise en œuvre de l’outil CityRAP au sein de leurs municipalités ou arrondissements. Les participants étaient issus de divers parcours, notamment des représentants de la municipalité  et des arrondissements de Ouagadougou, de l’association des municipalités du Burkina Faso, du service de la protection civile, du Programme de  Développement Urbain, du Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat (MUH), des institutions académiques, des membres d’organisations de la société civile et organisations non gouvernementales,  ainsi que des représentants des partenaires-clés comme la Banque Mondiale, UN-OCHA, PNUD, OIM et l’Union Monétaire et Economique Ouest-Africaine.

La formation a bénéficié de la présence de Chiara Tomaselli (consultante internationale, ONU-Habitat Mozambique), Mathias Spaliviero (conseiller senior pour les établissements humains au bureau régional pour l’Afrique, ONU-Habitat), Felix Vollmann (spécialiste en communication, ONU-Habitat, Département Plaidoyer, Sensibilisation et Communications), Basilisa Sanou (Directrice des Programmes ONU-Habitat au Burkina Faso), ainsi que Clementine Kanyala et Yombi Ouedraogo (ONU-Habitat Burkina Faso) qui ont activement participé à l’organisation et la réalisation de la formation de formateurs.

 La formation

La formation s’est déroulée en deux parties. Tout d’abord, les formateurs se sont concentrés sur la théorie et les concepts nécessaires pour comprendre la notion de résilience urbaine et de réduction des risques, tout en analysant la manière dont ces éléments théoriques s’appliquent au contexte urbain national et local. Durant la deuxième phase, les formateurs ont expliqué avec détail la méthodologie CityRAP et son application en réalisant des simulations.

Le processus CityRAP a été simulé pour permettre aux participants d’appliquer la méthodologie et produire une ébauche d’un cadre d’action pour la résilience urbaine pour le 8ème arrondissement de Ouagadougou. Les participants ont réalisé cette activité, en proposant une liste d’actions pour chacun des problèmes prioritaires identifiés. Ils ont aussi appris à préparer le matériel nécessaire et à gérer les imprévus sur le terrain.

D’après la formatrice CityRAP, Chiara Tomaselli, « l’exercice de simulation est un  élément essentiel de la méthodologie de la formation car certaines activités sont complexes et demandent une préparation spécifique et détaillée étape par étape. De plus, les simulations permettent aux participants de gagner en confiance dans leur rôle de futurs formateurs ».

La méthodologie de la formation de formateurs est une étape cruciale pour la dissémination de l’outil CityRAP, car elle permet de comprendre les difficultés rencontrées par les participants et de trouver des solutions pour une meilleure mise en œuvre de l’outil.

L’outil CityRAP a été développé par ONU-Habitat et le DiMSUR entre 2014-2016 et a déjà été mis en œuvre à Chókwè, Vilankulo et Mocuba (Mozambique), Zomba (Malawi), Morondava (Madagascar) et dans l’arrondissement de Lideta à Addis-Abeba (Ethiopie). En parallèle, l’équipe a déjà mené plusieurs formations de formateurs en Afrique Sub-saharienne, dans le but de consolider des équipes nationales de formateurs (ex : au sein de l’Union des Comores, à São Tomé e Príncipe, au Cap Vert et en Guinée Bissau). Les participants sont à présent en mesure de mettre en œuvre de l’outil CityRAP dans leurs pays respectifs, avec le soutien d’ONU-Habitat.

 

> Read this story in English here

 

32 professionnels locaux ont participé à la formation au Burkina Faso

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share this post